Le baromètre de la Fondation MUTAC

Pour lutter contre l’isolement des personnes âgées, la Fondation MUTAC s’implique via des actions de soutien des acteurs qui œuvrent au quotidien auprès des personnes âgées et de financements de recherches médico-sociales.

Dans cet esprit, la Fondation MUTAC a créé un baromètre pour mettre en lumière les perceptions des Français sur les personnes âgées et mesurer ses évolutions au cours des années ; il s’agit du baromètre BIRA (Baromètre des Idées Reçues sur les personnes Agées).
C’est à l’occasion de la Semaine Bleue, dont le thème cette année est « Changeons notre regard sur les aînés, brisons les idées reçues », que la Fondation MUTAC dévoile les résultats de son baromètre, en collaboration avec l’institut d’études BVA, lors d’une conférence de presse.

L’objectif est de changer notre regard sur les aînés, de briser les idées reçues et de lutter contre l’isolement des personnes âgées.

Le vieillissement, une représentation négative

Les résultats montrent que spontanément, le vieillissement est perçu comme altérant les capacités (51%) et comme modifiant l’apparence physique (18%). Ces évocations spontanées sont relativement homogènes, quelle que soit la tranche d’âge, et témoignent d’une construction sociale partagée autour de ce thème.

De plus, si les personnes âgées sont certes perçues comme utiles à notre société pour 89% des Français, vieillir inspire de la peur et serait un frein à la vie sociale.

Pour bien vieillir, le maintien du lien social et la santé sont essentiels

Le lien social est le premier besoin évoqué par les Français avant la santé.
Viennent en troisième et quatrième positions, les moyens financiers et l’autonomie. 
Les résultats obtenus pour ce premier sondage, montrent une opinion négative du vieillissement.

Le baromètre BIRA a pour vocation de mesurer au fil des années à venir si cette tendance évolue vers une image plus positive, poussée notamment par les différentes actions de soutien menées par la Fondation MUTAC.