Les vraies ressources d’un crématorium

L’impact du prix du gaz, c’est du vent ?

Le prix du gaz est un élément variable du coût de fonctionnement d’un crématorium mais il n’impacte pas celui d’une crémation. En effet, sa part dans le coût d’exploitation d’un crématorium est inférieure à 5 %. Il n’est donc pas répercuté sur le tarif d’une crémation, étant peu significatif au regard des autres charges. Quelles sont-elles ? Il y a par exemple le personnel, l’infrastructure et le terrain. Il serait donc improductif d’imaginer faire des économies en reportant les faibles variations du prix du gaz sur le coût d’une crémation. Pour s’en convaincre, il suffit de constater que son tarif n’a pas évolué depuis 4 ans dans un établissement consulté comme le crématorium Le Pech Bleu à Béziers.

Un crématorium n’a pas une activité industrielle

En dépit des apparences, un crématorium ne devrait pas être considéré comme ayant une activité industrielle. Si sa matière première est le gaz, et qu’il doit en acheter en grande quantité, on voit que son coût pour la structure ne détermine pas celui du service proposé au public, à savoir la crémation. Aucun crématorium n’aurait d’ailleurs d’intérêt à poursuivre une politique commerciale « agressive », ni à accumuler des économies de bouts de chandelles. En outre, le fonctionnement des crématoriums de service public, s’inspire de décisions politiques facilitant en priorité l’accès à la crémation pour le plus grand nombre. C’est là leur particularisme.

Pouvoir dire adieux n’a pas de prix

N’ayant pas une activité industrielle, comment définir un crématorium ? Il suffit peut-être d’en brosser un rapide portrait. Alors voilà, des agents nous accueillent dans un costume de circonstance. Leurs gestes sont assurés et traduisent un sens de la discrétion qui nous échappent toujours de prime abord. Leurs paroles sont mesurées, sans effet. Le lieu est soigné, accueillant, entretenu. Ici une salle des hommages qui recueille nos phrases, là un jardin des souvenirs où nos pas voudraient s’attarder. Le temps s’est mis au rythme des adieux, on ne l’a pas vu passer, mais il est temps de partir… La partie technique de la crémation n’est pas un spectacle, on n’a pas besoin de s’y attarder.

Mais vous vouliez savoir s’il existait des raisons de s’interroger sur le coût d’une crémation ? Oui il y en a, mais elles sont plutôt à chercher dans la mobilisation des moyens humains et d’accueil, qui sont encore à ce jour la meilleure et la plus digne manière qu’on a trouvée pour accompagner ces moments liés aux obsèques et au deuil.