Les arnaques touchent même le monde des assurances obsèques...

Le pishing ou hameçonnage est cette fraude qui consiste à duper la victime en se faisant passer pour un organisme de confiance : banque ou administration le plus souvent. 
Les fraudeurs arrivent facilement à soutirer mot de passe, numéro de carte de crédit, numéro de la carte nationale d'identité, etc.

Cette fraude bien connue sur le web touche maintenant les assurances obsèques. 
3 étapes à cette fraude : 
- Les criminels informatiques se font passer cette fois pour une compagnie d’assurances ou un cabinet d’avocat. Toujours pour assurer leur crédibilité, ils n’hésitent pas à utiliser logo, charte graphique et même site internet, créés pour l’occasion.
- Les fraudeurs font croire à leur victime quelle est la bénéficiaire du contrat d’assurance obsèques d’un proche décédé. 
- Afin de toucher ce capital inespéré, la victime doit cependant envoyer ses coordonnées bancaires, la copie de sa pièce d’identité et s’acquitter, bien évidemment, de frais de dossier.

Afin d’éviter toute fraude, il est donc important de connaitre les proches bénéficièrent d’un contrat obsèques. 
Pour ce faire, il est possible de se tourner vers le seul organisme officiel chargé des recherches de bénéficiaires : l’Agira (Association pour la gestion des informations sur le risque en assurance) afin de lui demander si l’on apparait comme bénéficiaire d’une assurance vie. Toute demande peut être réalisée en ligne via un simple formulaire web.

Toute autre démarche est à proscrire.