Donner, c’est la meilleure façon pour moins payer

Donner du sens

Et si « donner » était une des règles qui assurent la vie en société. Il n’y aura sans doute jamais assez de travail pour toutes les têtes et tous les bras, mais il y aura toujours du travail pour tous les cœurs. La générosité trouvera toujours un manque à combler. Alors pourquoi ce petit froncement de sourcil au moment de donner aux impôts sa contribution à l’effort général ? En effet, on ne peut tout de même pas s’en acquitter sans se demander à quoi elle servira. Mieux, on voudrait avoir son mot à dire ! Encore mieux, on le dit et on le fait ! et ça s’appelle faire un don. Et là, surprise, on apprend en plus, que ce don ouvre le droit à une réduction d’impôt.

La philanthropie

Un don doit être désintéressé. Cela veut dire que vous ne pouvez exiger aucune contrepartie à l’organisme que vous gratifiez. En faisant un don, vous devenez ainsi un philanthrope, c’est-à-dire étymologiquement un ami (philos) du genre humain (anthropos). Sacrée promotion ! Les organismes qui reçoivent des dons peuvent être publics ou bien privés, mais doivent être reconnus d’utilité publique ou d’intérêt général à but non-lucratif. Pour connaître les organismes et leur domaine d’activité concernés par les dons, vous pouvez vous référer à l’article 200 du Code général des impôts.

Calculer sa réduction d’impôt

Vous avez fait un don ou vous apprêtez à le faire. Selon l’organisme que vous choisissez pour accueillir votre générosité, des déductions d’impôts s’appliquent. Tout organisme susceptible de recevoir un don doit être identifiable selon sa nature et son objet : œuvre d’intérêt général, association ou fondation reconnue d’intérêt public, association de bienfaisance, etc. Son objet concerne la culture, l’humanitaire, l’environnement, le social, etc.

Pour ceux-là, vous pourrez bénéficier d'une réduction d'impôt égale à 66 % du total de vos versements, mais dans la limite de 20 % du revenu imposable de votre foyer. Ou alors, de 75 % du total de vos versements mais dans la limite de 552 €, s’ils ont été effectués en 2020 au profit d'associations qui luttent pour aider les personnes en difficulté.

En pratique, au niveau de votre déclaration d’impôt, vous porterez dans la case 7UF de la déclaration 2042 RICI, la somme de vos versements faits à ce ou ces organismes. Attention, ils devront être situés en France pour que vous bénéficiiez de cette réduction.