Les cercueils en carton : de quoi s’agit-il ?

Les cercueils en carton commencent à se développer en France depuis quelques années, ils constituent une alternative aux cercueils en bois. La volonté de réaliser des obsèques moins chères et plus écologiques attire de plus en plus de français.

De quoi est constitué un cercueil en carton ?

Comme les cercueils standard, les cercueils en carton sont également soumis à une législation particulière. Ils doivent obligatoirement posséder différentes particularités comme être étanche, biodégradable, pourvu d’un système de fermeture sur lequel placer des scellées, et équipé d'une plaque portant le nom du défunt.
Un arrêté ministériel de mai 1998 a homologué le cercueil en carton, et un second, de janvier 1999, a autorisé sa fabrication et cadre les matériaux qui peuvent être utilisés.

Les cercueils en carton sont constitués de feuilles de papier recyclé ou de cellulose. L’une des principales caractéristiques de ce type de cercueil est sa légèreté, il pèse moins de 10 kilogrammes. En fonction du modèle, il est néanmoins capable de porter jusqu’à 200 kilogrammes de charge, sa solidité est comparable à celle du cercueil en bois.

L’intérieur du cercueil en carton peut être amélioré par l’ajout de coussins, de tissus molletonnés. Ils ont l’avantage d’être entièrement personnalisables à l’aide de dessins, peintures, inscriptions, photos...

L’incinération est-elle obligatoire ?

Non, comme le cercueil en bois, celui en carton convient à l’inhumation et la crémation.

Quels crématoriums acceptent les cercueils en carton ?

Tous les crématoriums ne proposent pas forcément ce type de cercueil. Il est donc parfois nécessaire d’en faire la demande ce qui peut donner lieu à un délai de livraison.
Tout crématorium est tenu d’accepter les cercueils en carton dès lors qu’ils sont conformes aux normes AFNOR NFD80-001-1 et NFD80-001-3.
Certains crématoriums peuvent toutefois être réticents car la combustion est plus longue que celle d’un cercueil en bois et les particules issues de leur combustion ont tendance à boucher les filtres du crématorium.

La qualité écologique est-elle certaine ?

Les cercueils en carton sont dépourvus de solvants ou de métaux et leur utilisation permet de préserver les forêts en évitant l’usage de bois.
En cas d’inhumation, la biodégradation du cercueil se réalise en une année seulement, alors que celle d'un cercueil en bois peut durer jusqu'à 10 ou 15 ans.
Ce type de cercueil comporte tout de même quelques inconvénients, il est plus difficile à brûler lors des crémations. Les crématoriums sont donc tenus d’utiliser plus de gaz afin d’assurer une combustion complète, ce qui représente une source de pollution atmosphérique.

Des prix abordables

Le prix moyen d’un cercueil en carton est de 350 € avec une fourchette de prix allant de 100 à 900 euros selon les aménagements opérés.
Le choix du cercueil est une étape importante dans l’organisation des obsèques. En bois ou en carton, le conseiller funéraire saura vous guider et vous conseiller afin de s’adapter au mieux à vos souhaits ou à ceux de la famille.