Allocation de parent isolé

L'allocation de parent isolé, versée par la Caisse d’Allocations Familiales ou par la mutualité sociale agricole sous conditions de ressources, garantit temporairement un revenu familial  aux personnes résidant en France et qui assument seules la charge d’au moins un enfant. Un parent (ou futur parent) pouvait bénéficier de l’allocation de parent isolé sous certaines conditions :
• vivre seul à la suite d'un veuvage, d'une séparation ou d'un divorce, et avoir à charge un ou plusieurs enfants, ou vivre seule et être enceinte ;
• Résider en France ;
• Disposer de ressources inférieures à un plafond dont le montant dépendait de la nouvelle composition familiale.

En 2018 l'allocation de parent isolé a été remplacée par l'allocation de soutien familial. Les familles monoparentales (ainsi que les femmes enceintes qui vivent seules) peuvent, sous certaines conditions, percevoir une allocation de parent isolé (API). A condition que leurs ressources mensuelles ne dépassent pas un certain plafond. La demande est à adresser à la caisse d'allocations familiales.

L'allocation de parent isolé ou ASF, allocation de soutien familial s'applique selon les barèmes mis à jour pour 2018. D'autres allocations peuvent être cumules comme le RSA. L'ASF est destinée au parent qui élève seul son enfant (suite à une séparation de fait par exemple) ou aux personnes qui ont recueilli un enfant (que ces dernières vivent seules ou en couple). L'ASF peut également être attribuée dans le cadre d'une pension alimentaire non versée.

Retour au lexique