Que faire en cas de décès à l'étranger ?

Lors d’un rapatriement en cas de décès à l’étranger, le consulat prend contact avec la famille du défunt afin de vérifier s'il disposait d'une assurance prenant en charge le retour du corps en France et pour savoir si les proches désirent rapatrier le corps ou les cendres. Si c'est le cas, le consulat procède aux formalités réglementaires.

Les frais de retour du corps ou des cendres, ou bien ceux découlant d'une inhumation sur place, sont à la charge de la famille.

Les plus MUTAC

Dans le cas d'une personne adhérente à MUTAC, notre assistance funéraire organisera et prendra en charge les coûts du rapatriement (corps ou urne) si le décès survient à plus de 30 km du domicile.